19.4.08

Quand les anges passent...

Si les anges existent,
ils se fondent sûrement dans les juvéniles
silhouettes brumeuses d'Alexandre Day...
Il vous reste tout juste une semaine pour les découvrir
à la Galerie Albane, à Nantes.
Parce que c'est beau, parce que c'est à la fois fort et fragile,
que c'est doux et insaisissable, comme un rêve.
Et qui n'aime pas rêver?...

3 comments:

véro'. said...

Je suis de passage le week-end prochain, et malheureusement, je pense que je ne pourrai pas y aller, alors que je connais son travail, grâce à internet, bien sûr, et c'est très touchant ses visages noirs et blancs: je trouve que ça renvoie beaucoup d'émotions: un peu de tendresse , de fragilité et de mélancolie.
Effectivement, c'est à voir.

Biz xxx véro'.

magic punaise said...

Oui, oui, j'aime rêver et surtout si il y a un ange dans mon rêve c'est encore mieux !!!!ça a l'air très beau, je crois que je suis tombée sur son blog un jour de navigation aléatoire et je regrette d'être si loin de Nantes !

emorinemarie said...

et bien oui, tu as raison, ses toiles sont grandioses !
et puis bravo à toi, j'ai reçu ton livre lundi et je suis vraiment et sincèrement épatée par ton travail !
je n'arrête pas de le feuilleter, en plus, l'histoire a beaucoup plus à mes enfants, bravo c'est vraiment un très chouette boulot... Bonne journée