4.3.09

Où on va papa?

Où on va papa?
Jean-Louis Fournier
Ed. Stock

Voilà un livre que j'ai envie de vous poser ici
sur la table depuis quelques temps déjà...
Je ne suis pas spécialement douée pour "chroniquer" les
lectures qui me sont chères, et il n'est pas toujours facile
d'expliquer pourquoi un livre vous atteint parfois ainsi en plein
coeur, ni comment le sourire parvient à vous rester aux lèvres
malgré les tragédies ou peurs sous-jacentes dépeintes...

C'est un livre que j'ai refermé avec tristesse, pas celle que
vous croyez peut-être, mais avec la tristesse de quitter ce papa
qui sait si bien dire ses élans pour la vie...
Alors voilà, sans plus de cérémonie, de la même façon
qu'on me l'a mis entre les mains, je vous le pose ici
et vous invite à le lire très vite!...

7 comments:

Daniela Cytryn - Blog said...

merci Elodie pour ce conseil,

si, si, tu arrives très bien a donner envie de le découvrir!

Bidouille said...

tu n'as pas besoin d'en dire plus, ça me donne envie de le lire !je ne suis pas très douée non plus pour parler d'un livre... ;o)

Virginie said...

Tu as mis suffisamment d'intrigue et d'émotion pour me donner envie de le lire... merci...

magic punaise said...

Ai lu ! Ai beaucoup souri aussi ! Ai envie de lire d'autres choses de ce monsieur si joyeux ami de Desproges !
Bises à toi!

Anonymous said...

Quelle belle leçon de vie ! et pourtant ce n'est pas une leçon. Cela se situe entre la douleur et la sérénité et la pudeur.
J'ai fermé ce livre en le mettant sur la pile des livres à relire .... des cadeaux d'humanité sont cachés parmi les lignes.
Andrée

ptitzoreilles said...

merci Élodie pour ce partage, tu me donnes envie de le lire, surtout que j'avais entendu une interview de l'auteur à la radio, et le sujet est très touchant...

Elodie* said...

Je suis heureuse d'avoir donné envie de le lire à quelques personnes. Les livres nous touchent toujours pour des raisons qui nous sont propres et c'est un livre qui vous heurtera peut-être, ou vous enchantera, parce qu'il est teinté d'humoir noir, tantôt criant de souffrance, mais criant de vie et d'humanité aussi, dans les qualités de l'homme comme dans ces lâchetés parfois...
Comme le dit Andrée, ce n'est pas "une leçon", c'est juste de la vie, dite à travers les vérités d'un papa...